Heather Crowe


Heather Crowe

Contribution d’une vie

Heather Crowe était une femme d’exception de la ville d’Ottawa. Elle a eu un véritable impact sur la vie des Canadiennes et des Canadiens à travers le pays. Son histoire montre qu’on peut accomplir bien des choses dès lors qu’on a une forte volonté de défendre une cause. Heather a marqué les esprits par ses efforts, son travail et ses succès, qui ont permis à chaque employé et citoyen de bénéficier d’un environnement plus sain ; et pour cela, nous lui en sommes à jamais reconnaissants.

Madame Crowe a travaillé dans le domaine de la restauration pendant 40 ans, notamment à Ottawa, au restaurant The Newport sur Richmond Road, qui est toujours en activité aujourd’hui. En mars 2002, Heather Crowe a été diagnostiquée avec un cancer du poumon à un stade avancé. Son médecin a expliqué que, bien qu’elle n’ait jamais fumé de sa vie, son cancer était dû une exposition à la cigarette sur son lieu de travail, faisant d’elle une fumeuse passive. En août 2001, soit un an auparavant, Ottawa était devenu pionnier au Canada en matière de prévention. La ville avait alors adopté le règlement “Ottawa sans tabac” qui interdit de fumer dans les espaces publics et les lieux de travail fermés.  Malheureusement, pour Heather Crowe, il était déjà trop tard.

Malgré cette terrible nouvelle, Madame Crowe n’a pas pour autant sombré dans l’apitoiement ni le découragement. Elle y a vu une occasion de faire changer les choses et elle est devenue l’une des plus ferventes défenseuses de l’interdiction de fumer dans les lieux publics. Elle a fait de multiples apparitions publiques et présentations devant les assemblées législatives de la plupart des provinces du pays ainsi que devant les conseils municipaux de nombreuses villes. Elle s’est aussi entretenue avec Dalton McGuinty, alors chef de l’opposition dans la province, qui préparait son programme de la campagne de 2003. Sa passion et sa motivation ont influencé et inspiré Dalton McGuinty, qui a commencé à parler de faire de l’Ontario une province sans tabac. La promesse de campagne pour un Ontario sans tabac est devenue une loi le 31 mai 2006.

Heather Crowe a accepté de participer à la campagne de Santé Canada visant à informer le public sur les dangers du tabagisme passif, où elle a exigé des lois plus strictes pour protéger les travailleurs. Son histoire a touché des millions de Canadiens à travers des publicités à la télévision, au cinéma et même dans les transports en commun. Elle a inspiré une formidable campagne médiatique visant à sensibiliser le public à la question de la santé et de la sécurité au travail partout au Canada. Dans de nombreuses communautés, provinces et territoires, l’interdiction de fumer sur les lieux de travail n’a été décidée qu’après une visite et un appel personnel de sa part. Mme Crowe a également défendu ses idéaux sur la scène locale, en s’adressant à la Pub and Bar Coalition of Ontario (un groupe de restaurateurs qui ont refusé de soutenir le règlement antitabac après son entrée en vigueur). Par sa participation fréquente, elle a également aidé à la sensibilisation des jeunes aux effets de la cigarette.

Suite à son diagnostic et en raison de son incapacité à travailler, Heather Crowe a soumis son dossier à la Ontario Workplace Safety and Insurance Board. Au départ, on lui a répondu que le cancer du poumon, bien qu’il soit dû à l’exposition au tabagisme passif, n’était pas reconnu comme un accident du travail et par conséquent non couvert. Elle a alors cherché du soutien auprès de la Non-Smokers Rights Association et sa lutte pour ses droits est devenue très médiatisée, sans pour autant cesser de faire pression pour obtenir des traitements contre le cancer. Mme Crowe était une personne douée d’une force implacable. Elle a été la toute première personne à obtenir une indemnisation complète pour son exposition à la fumée de cigarette en milieu professionnel et a reçu des compensations pour sa perte de revenus ainsi que des indemnités pour les soins de santé. Son affaire a créé un vrai précédent dans la mesure où la commission des accidents du travail a été contrainte de reconnaître que l’exposition au tabagisme passif était inévitablement un accident du travail.

Heather Crowe a lutté contre la maladie avec quelques périodes de rémission grâce à la chimiothérapie, la radiothérapie et les stéroïdes. Elle a déclaré : “Il est trop tard pour moi, mais je le fais pour la prochaine génération. Je veux être la dernière des travailleurs à mourir du tabagisme passif”. Elle n’a jamais cessé de plaider pour des lieux de travail plus sûrs et plus sains. Malheureusement, quatre ans après son diagnostic, Mme Crowe est décédée le 22 mai 2006, à l’âge de 61 ans et seulement neuf jours avant l’entrée en vigueur de la loi pour un Ontario sans tabac. Grâce au plaidoyer, à la détermination et au courage de Heather, l’Ontario a été le chef de file du pays avec une législation antitabac à la fois plus stricte et plus progressiste. Grâce à son travail sans relâche, les clients, les serveurs et les professionnels de tout le pays ont le droit de travailler dans un environnement sain et sûr, à l’abri des dangers de la cigarette. La loi de 2006 interdit de fumer dans tout espace public et lieu de travail fermé et restreint la promotion, la manipulation et l’exposition des cigarettes dans les magasins. De plus, la campagne de Heather Crowe a constitué une étape importante pour Ottawa en matière de lutte antitabac. Depuis la mise en place de lois et de la législation sur l’interdiction de fumer, les taux de tabagisme ont considérablement diminué.

En avril 2004, Mme Crowe a reçu la Meritorious Service Medal dans la division civile du gouverneur général du Canada pour son travail remarquable. En décembre 2005, le premier ministre de l’Ontario, Dalton McGuinty, a remis à Heather Crowe un prix en son honneur : le Heather Crowe Smoke-Free Ontario Award. Ce prix récompense les défenseurs de la lutte contre le tabagisme qui ont contribué de manière significative à la réalisation et à la promotion d’un Ontario sans tabac. En 2019, dix lauréats ont déjà été récompensés. En 2009, la ville d’Ottawa a reconnu les contributions de Heather Crowe à la lutte contre le tabagisme et a inauguré un parc municipal situé au 1902 Scott Street en son honneur. Plus de dix ans après sa mort, sa voix est plus forte que jamais. La collectivité des professionnels de la santé continue à se battre pour la prévention du tabagisme et la réglementation du cannabis et des produits de vapotage. Elle a laissé un héritage inestimable.

Heather Crowe était une personne véritablement exceptionnelle de par son altruisme et son dévouement à une cause majeure. Ses contributions ont laissé à chacun d’entre nous l’assurance de vivre une vie plus saine, libérée des effets nocifs du tabagisme passif, ce qui contribue à dissiper les inquiétudes des générations futures. Son service public a été à la fois courageux et philanthropique. Au bénéfice de nos communautés, les initiatives de Mme Crowe ont permis d’améliorer la vie des Canadiens à l’échelle nationale. Elle a donné l’exemple, en nous inspirant toutes et tous à nous engager dans une cause. Personne n’est trop petit pour apporter un changement. Le Conseil de santé publique d’Ottawa est très conscient des préoccupations persistantes liées au tabagisme et à l’inhalation de vapeurs dans notre communauté. Il reste encore beaucoup de travail à faire et Heather Crowe est un excellent exemple de militante du changement. En partageant son histoire avec tant de courage, elle a contribué à ouvrir la voie aux progrès réalisés jusqu’à présent.

 

Traduction fournie grâce à Adrien-Alexandre Allin