Debbie Barton


Debbie Barton

Femmes d’inspiration

Debbie Barton a été une leader, une mentor et une inspiration pour de nombreuses personnes au cours des 40 dernières années, en particulier en matière de logement social. En 1983, son travail à la Société Elizabeth Fry d’Ottawa la familiarise avec le domaine de l’immobilier où elle mène des recherches sur les besoins en logement des femmes de la capitale. Ce travail a été la base de sa thèse de maîtrise en droit social et administration au département de travail social de Carleton. Elle continue sa carrière dans le secteur en occupant divers postes, du travail de première ligne dans les refuges d’urgence de l’église St. Bridget’s à la recherche de logements pour le Conseil de planification sociale. En 1989, elle est engagée comme coordinatrice des locations pour la Centretown Citizens Ottawa Corporation (CCOC), une organisation à but non lucratif qui s’est développée grâce à sa contribution pour devenir un fournisseur de logements réputé et novateur. La CCOC a connu une forte croissance à la fin des années 80, avec 743 logements et 32 propriétés. En 1993, la CCOC compte 1199 foyers et 41 propriétés, en grande partie grâce au professionnalisme et aux compétences de Debbie Barton.

Elle est chargée de la gestion d’un portefeuille varié, comprenant de logements subventionnés ainsi que de logements sociaux, dont certains  locataires qui bénéficient d’aides d’agences partenaires. Les compétences multiples de Mme Barton lui permettent de traiter avec de nombreux résidents de tous âges, horizons et capacités. En outre, pour que la CCOC puisse loger des personnes qui, autrement, ne pourraient pas vivre de manière indépendante, elle est la première à mettre en place un système de “logement avec accompagnement” en partenariat avec neuf agences. Debbie Barton incarne tout ce qu’une grande dirigeante se doit d’être et elle démontre constamment son engagement en faveur du logement communautaire, non seulement à la CCOC, mais dans toute la communauté du logement à Ottawa et au-delà.

Mme Barton a également eu un rôle important dans le développement du Registre des logements sociaux de la capitale. Bien avant que toute autre juridiction ne dispose d’une liste d’attente centralisée, certains fournisseurs de logements se sont réunis à Ottawa pour planifier un système d’accès plus simple et plus efficace pour les demandeurs de logement. Après avoir pris la direction de la CCOC, Mme Barton reconnait que le passage à un nouveau système et la transformation des pratiques existantes requièrent un travail considérable et une nouvelle vision, un défi qu’elle accepte sans hésitation. Elle compte parmi ses contributions le choix audacieux pour l’époque d’une plateforme technologique, l’examen des besoins en personnel et des modèles, non seulement pour le projet pilote mais aussi pour ceux à venir, et la rencontre avec les fournisseurs pour promouvoir ce changement novateur. Debbie Barton supervisera aussi les membres de l’équipe du projet pilote et  elle siègera au comité de recrutement du directeur exécutif du Greffe jusqu’à l’intégration du projet par une organisation à but non lucratif. Elle continuera à siéger au conseil d’administration du Greffe, guidant l’élaboration des stratégies et des procédures.

Debbie Barton a aussi été présidente fondatrice du Réseau de logement social d’Ottawa (OSHN) de 1998 à 2006. Le OSHN est un réseau actif et dynamique composé de fournisseurs de logements sociaux et pourvoyeurs de services légaux œuvrant auprès des locataires et des demandeurs à Ottawa.  Le OSHN répond aux demandes d’information sur les logements sociaux, discute des meilleures pratiques et offre un soutien aux fournisseurs et à la ville en matière de politiques locales.

Mme Barton a occupé un rôle prépondérant en tant que membre actif du Housing Stakeholders Advisory Group créé par la ville d’Ottawa pour favoriser la collaboration et la participation au sein du secteur sur un ensemble de questions, notamment les règles et politiques locales. Elle s’est montrée une fervente avocate en veillant à ce que les fournisseurs de logements conservent leur indépendance tout en se conformant aux règles établies par la législation. Elle a également travaillé inlassablement pour s’assurer que le secteur du logement abordable d’Ottawa reste fort, dynamique et que son opinion soit entendue.

L’une des compétences propres à Debbie Barton est son mentorat. Elle est un véritable symbole pour les plus petits organismes de logement de la ville en prenant toujours le temps de répondre aux questions et en partageant rapidement les connaissances, les politiques et les procédures qui leur seront utiles. Elle a été membre du conseil d’administration de l’Ontario Non-Profit Housing Association (ONPHA) de 2007 à 2010, notamment en tant que vice-présidente en 2009-10. Elle a également été chargée de la liaison avec le réseau local de l’ONPHA pendant plusieurs années.

Mme Barton est aussi très impliquée auprès des jeunes. Elle encadre des personnes aspirant à entrer dans le domaine du logement abordable. Guidée par de solides principes féministes et travaillant principalement avec des jeunes femmes, elle a enseigné, coaché et nourri la prochaine génération de dirigeants. Elle est actuellement présidente du conseil d’administration de The Door Youth Centre, un centre d’accueil local pour les jeunes de son quartier. Elle s’est notamment consacrée à la collecte de fonds pour ce centre lors d’événements privés et au sein des activités de collecte de fonds du conseil d’administration. Selon Malik Ayass, directeur exécutif de The Door, “Debbie a été la bénévole la plus dévouée que The Door ait connue depuis sa création il y a 23 ans. Elle est notre vice-présidente depuis plusieurs années et siège au conseil d’administration depuis près de dix ans. Debbie s’engage pour notre cause, la communauté et les jeunes qui utilisent nos services. Debbie fait tout son possible pour que nous disposions de fonds suffisants. Elle se soucie non seulement de notre travail, mais aussi des jeunes qui utilisent The Door. Elle comprend les besoins de la communauté et m’a été d’un grand soutien en tant que directeur exécutif“.

En 2015, Mme Barton a passé deux mois en Afrique du Sud, où elle a visité des organismes de logement social dans le cadre d’un échange du programme “Rooftops”. En 2019, elle a été l’animatrice canadienne d’un autre programme visant à encadrer les femmes sud-africaines dans leur carrière de gestionnaires de logements sociaux.

Debbie Barton prend sa retraite à la fin de 2019. Son impact et son héritage restent une source d’inspiration pour un grand nombre de personnes à Ottawa et dans tout l’Ontario.

 

Traduction fournie grâce à Adrien-Alexandre Allin